Qu'est ce que le syndrome du choc toxique ? (SCT)

Qu'est-ce-que le syndrome du choc toxique (SCT) ?

Le choc toxique : c'est quoi ?

On en parle souvent, pourtant de nombreuses femmes ne connaissent pas encore réellement cette maladie : le syndrome du choc toxique (SCT). Cette maladie issue d'une bactérie nommée "Staphylococcus aureus"  est peu fréquente, cependant elle peut prendre une forme particulièrement grave. Cette bactérie infecte le sang avant de se propager de manière généralisée dans tout le corps. 

L'origine de cette bactérie provient du Staphylococcus doré, qui est naturellement présent chez 4% des femmes. Les personnes porteuses du staphylocoque doré n'encourent généralement que très peu de risques. Cependant, 1 porteuse sur 10 n'a pas les anticorps suffisant pour l'éliminer, et c'est ces personnes qui sont menacées.

Syndrome du choc toxique

Comment apparaît le SCT ?

Le syndrome de choc toxique est une série de symptômes graves et rapidement progressifs. Fréquemment défini comme la "Maladie du tampon", le Staphylococcus aureus infecte les tissus (ex., au niveau d'une plaie) ou se développe dans les tampons (en particulier les tampons superabsorbants) à l'intérieur du vagin.

Ce syndrome peut être fatal pour les personnes dont l’immunité ne permet pas d’y faire face.

Plusieurs situations peuvent également entraîner l'apparition du syndrome du choc toxique, telles que :
  • Chez les personnes atteintes d'infections de la peau, ou des tissus sous-cutanés
  • En cas de bactériémie ou de tendons nécrosants Méningite
  • En cas d'infection d'une incision chirurgicale, même si l'infection semble minime
  • Pendant l'infection utérine après l'accouchement
  • Après une chirurgie du nez si un pansement est utilisé
  • Sinon, en raison d'une infection à streptocoque du groupe A des tissus (généralement de la peau) chez les personnes en bonne santé
Femme victime du syndrome du choc toxique

Les médecins diagnostiquent le syndrome de choc toxique en procédant à un examen physique, en cultivant et en identifiant les bactéries.

Quels sont les symptômes du choc toxique ?

Le syndrome de choc toxique se caractérise initialement par des symptômes pseudo-grippaux accompagnés de symptômes digestifs :

  • Maux de tête et/ou vertiges,
  • Troubles digestifs tels que nausées, diarrhées et vomissements,
  • Parfois fièvre (38,9°C ou plus),
  • Douleurs musculaires et articulaires,
  • Une éruption rouge qui ressemble à un coup de soleil.
  • Tension artérielle très basse
  • Battement de cœur
  • Confusion

Ces symptômes doivent alerter toute femme. Potentiellement mortel, le choc toxique peut toucher certaines femmes utilisant des dispositifs de protection intra-vaginaux (tampons, cup, etc.) pendant leurs menstruations.

La cup facilite la propagation de bactéries ?

Comment éviter le choc toxique ?

La première solution afin d'éviter le SCT est l'utilisation de protections situées à l'extérieur du vagin. De cette manière, le flux sanguin ne sera pas confiné, et cela limitera le développement des staphylocoques. 

Voici également quelques conseils afin de limiter les risques de chocs toxiques :

Les culottes menstruelles face au choc toxique

Le SCT touche principalement les jeunes femmes aux alentours de 20 ans qui portent trop régulièrement des protections inadaptées à leur flux, pendant une durée parfois supérieure à celle recommandée.

"Elles utilisent des tampons pour flux abondant, de peur d’avoir des fuites, ce qui n’est pas indiqué".

👉 Si vous voulez en savoir plus sur l’impact des protections hygiéniques sur l’environnement 

Vous pouvez également retrouver notre Guide des premières règles si vous voulez en savoir davantage sur vos menstruations.